DSI N°812

Diffusion Sélective de l'Information
Du 9 au 15 décembre 2019


Veille Technologique

Smart Cities: faire d’Utique, Gafsa, Siliana et Sfax des villes intelligentes
«... Après Bizerte et Gabes Smart cities, d’autres projets smart ambitieux sont en cours de déploiement aux quatre coins du territoire tunisien. Et ce, d’Utique à Gafsa en passant par Siliana et Sfax.
Ainsi, les gestionnaires de la ville de Sfax et les partenaires de développement ont pensé, en premier lieu, à l’optimisation de la mobilité et la préservation de l’environnement.
« Aujourd’hui, on bouge beaucoup plus qu’antérieurement. Puisqu’il y a beaucoup plus de modes de transport et beaucoup plus de rapidité. Les mouvements sont devenus très nombreux par rapport à la capacité d’absorption de certains espaces. C’est vrai que la mobilité créé de la richesse, mais aussi des problèmes contre lesquels il faut lutter », a affirmé Faika Skander Cherif, enseignante à la Faculté des sciences de Sfax à l’équipe du programme Tunisian Smart Cities.
Et de préciser : « Pour ce faire, on pense entre autres aux nouvelles technologies. Cela permettra de réduire les effets de la pollution en termes d’émission de gaz à effet serre, de bruit, de nuisance visuelle. Mais aussi en termes d’encombrement de l’espace public. Et ce, que ce soit par les véhicules qui circulent ou ceux qui sont en stationnement irrégulier. »
Dans ce sens, elle ajoute : « Afin de lutter contre tous ces problèmes, il y a lieu de penser à mettre en œuvre des vecteurs d’une mobilité intelligente. Notamment pour bouger le plus simplement possible, réduire les polluants et les encombrements, et prévenir le recours abusif aux énergies fossiles. D’ailleurs, une recherche et une adaptation de solutions alternatives et une législation incitent à la préservation. Tant au niveau social, environnemental et économique. »
De même, Utique ambitionne de devenir une ville intelligente et durable. Et ce, à travers le projet du nouvel aéroport international destiné à desservir la capitale.
A cet égard, Habib Hammami, maire d’Utique, annonce que la ville d’Utique à la frontière entre Tunis et Bizerte est le meilleur endroit pour la construction de cette nouvelle plateforme aéroportuaire. Une plateforme qui devra être une solution pour désengorger le trafic aérien. Ainsi que pour optimiser la gestion du flux des voyageurs qui arrivent en Tunisie.
Et de souligner : « Le nouvel aéroport d’Utique devrait être construit dans la région d’El Mabtouh, à 40 km de Tunis. Ce projet ambitieux devrait inclure d’autres composantes. »
Les études du projet de la Gafsa Smart City sont fin prêtes. Le premier périmètre smart dans la région devra s’étendre sur 1,5 km de longueur et 100 à 200 mètres de largeur. S’y concentrent la plupart des services et établissements publics.
Il verra l’installation de caméras de surveillance et de lampadaires intelligents. Notamment pour réduire la consommation d’énergie, la digitalisation des services publics, la mise en place d’un système de gestion de places de parking intelligent. Aussi bien que par l’installation de poubelles intelligentes capables de faire le tri des ordures et le réaménagement du jardin public. Il s’agit de « La Liberté », sis en plein centre-ville de Gafsa, en pensant Smart.
A ce sujet, Abdelbari Ben Yakouta, président de l’Association locale de la recherche scientifique, indique que toutes les études préparatoires du projet Gafsa Smart City sont prêtes. Et que toutes les applications nécessaires ont été développées. Un annuaire Smart de la ville de Gafsa a été mis en place. Et ce, pour rapprocher l’ensemble des acteurs de la ville de demain. « Ce qui manque aujourd’hui pour concrétiser ce rêve, c’est le financement », affirme-t-il.
Il a poursuivi: « Une nouveauté s’ajoute à ce projet. Il s’agit de deux nouveaux projets smart qui sont en cours d’étude. Ils devront améliorer les conditions de vie du citoyen à Gafsa. Le premier projet devra s’étendre sur un périmètre de 2km à l’entrée de la ville. Il vise à promouvoir l’adoption des technologies vertes. Le second porte sur le contrôle intelligent d’irrigation. »
Le projet Siliana Smart City en cours de déploiement
En ce qui concerne Siliana Smart City, Abdelhamid Hammami, maire de Siliana, affirme qu’une commission Siliana 2045 a été créée et sera chargée du suivi des projets de transformation de Siliana en ville intelligente et durable. Et ce, depuis les réflexions stratégiques jusqu’à leurs mises en œuvre.
Au final, il explique que ce choix n’était pas arbitraire puisque la municipalité de Siliana fêtera en 2045 son 100e anniversaire. « Pour mener à bien ce projet, la municipalité de Siliana a procédé à la conclusion d’un partenariat. Notamment avec le centre régional de l’informatique, une fondation privée spécialisée dans l’accompagnent des jeunes passionnés d’informatique. Cette expérience a commencé à porter ses fruits. Une application mobile devra être lancée dans les jours qui viennent. Tout en permettant aux citoyens locaux de déposer des réclamations, des commentaires et de signaler des anomalies. D’autres projets, notamment culturels et artistiques, sont également en cours d’études » ...»- Cliquez ici

  • Tunis abrite un atelier sur “Les Cités intelligentes et leur rôle dans la préservation du patrimoine”
    «... La Municipalité de Tunis a abrité, le 25 novembre, un atelier de travail sur “Les Cités intelligentes et leur rôle dans la préservation du patrimoine” auquel participent divers experts en lien avec l’architecture urbaine, de Tunisie et d’ailleurs, outre des présidents de toutes les municipalités tunisiennes, lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires culturelles.
    L’importance des cités intelligentes, leurs principales composantes et avantages ont été au cœur de cet atelier qui vise à développer le concept d’un modèle de construction et d’aménagement connu sous le nom de “Smart Cities” qui aiderait à la préservation du patrimoine architectural urbain.
    La rencontre a permis un échange d’expertise scientifique et les expériences techniques réussies entre les pays de la région arabe et l’identification des moyens de les adapter à travers l’usage des moyens de transformation numérique et intelligente.
    Cet échange vise à identifier les besoins des cités et municipalités tunisiennes et leurs homologues dans le Monde arabe, ajoute le communiqué.
    L’événement, a été marqué par la présence de Mohamed Zine Elabidine, ministre des Affaires culturelles, Souad Abderrahim, maire de la ville de Tunis, Ahmed Hamed Assobih, secrétaire général de l’Organisation des villes arabes, et Samira Dhiat, directrice générale du Congrès arabe des cités intelligentes.
    Dans son allocution, Mohamed Zine Elabidine a souligné les relations de partenariat étroites existantes entre son département et la municipalité de Tunis en matière de préservation du patrimoine, à travers l’adoption du principe de la citoyenneté et de l’autorité locale. Il a relevé une démarche qui verse dans les objectifs nationaux en faveur d’un citoyen partenaire engagé dans la construction d’un partenariat culturel, patrimonial et civilisationnel.
    Le concept de la Cité est au coeur du plan stratégique national dans le secteur culturel adopté par le ministère, a fait savoir Zinelabidine qui cite les trois programmes de culture citoyenne en cours, à savoir “Tunisie Cité des Arts”, “Tunisie cité des Civilisations” et “Tunisie Cité de la Littérature et du Livre”.
    Il a évoqué une stratégie culturelle qui vise à associer le droit constitutionnel à la culture en tant qu’action qui émane du citoyen et pour le citoyen, à travers des programmes spécifiques promotionnels qui mettent en avant les références géographiques de chaque cité et dessinent les contours d’une culture participative nationale.
    A son avis, les “Smart Cities” reflètent une théorie qui privilégie l’adoption d’un concept de travail basé sur l’économie culturelle numérique. Le ministre a énuméré les avantages d’un créneau moderne qui permet un échange assez fluide des informations à travers des supports en lien avec l’intelligence humaine, les technologies modernes et la préservation du patrimoine et de l’archéologie ...»- Cliquez ici 

Réalisé par: Lobna ZOUAOUI, Ingénieur Data, chargée de veille technologique veille@citet.nat.tn

Vérifié par: Noura KHIARI, Chef du Service Documentation, Information, Edition et Marketing- cdi1@citet.nat

Validé par: Faouzi HAMOUDA, Directeur de la Documentation et de l'Information- cdi@citet.nat.tn

Abonnez-vous !

Abonnez-vous à la newsletter "DSI"