DSI n°728

 Diffusion Sélective de l'Information

Du 9 au 15 avril 2018

       Veille Technologique:

• Angleterre: une optimisation des données géo-spatiales pour une gestion rationnalisée des réseaux d'eaux usées  

Une cartographie complète des réseaux d'eaux usées permet de disposer de précieuses informations sur son réseau et ainsi de répondre plus rapidement aux problèmes d’encombrements et d’effondrements.  Cliquez ici »

• La solution technologique « CarBios » pour le recyclage des plastiques en pet opaque, type nouvelle bouteilles de lait

La dépolymérisation à 100% de produits commerciaux en PET (bouteilles, flacons, barquettes, films …) en leurs monomères d’origine : le TPA (acide téréphtalique) et le MEG (mono éthylène glycol). Cliquez ici »

• Puits de carbone produisant de l’oxygène et de la biomasse destinée à la production d’énergie verte sous la forme de biogaz ou de biométhane.

Une solution industrialisable de puits de carbone capable de produire de l’oxygène et de la biomasse destinée à la production d’énergie verte sous la forme de biogaz ou de biométhane ... Un seul puits de carbone détient une capacité épuratoire de 100 arbres, soit une économie d’une tonne de CO2 par an émis dans l’atmosphère. En installant plusieurs puits de carbone au sein d’une agglomération, cela permettrait de minimiser l’impact des pics de pollution, et rendre l’air plus pur sur le long terme. En outre, une application pourrait être envisagée sur des sites industriels fortement émetteurs de CO2. Cliquez ici »

       Lecture Recommandée:

• Des microalogues pour favoriser le CO2 

Extraits : «... Deux projets aux approches très différentes explorent la valorisation du CO2, contenu dans les fumées industrielles grâce à des microalgues: l'un via la production de biocarburants de troisième génération, l'autre vise des molécules chimiques à haute valeur ajoutée.

Treize millions de tonnes de CO2 relâchées dans l’atmosphère. Ce chiffre fait du site industriel de Fos-sur-Mer le deuxième plus gros émetteur en France. C‘est donc là que le programme de recherche Vasco2, d’un montant de 2 millions d’euros financé à 50 % par l’Ademe, a choisi de lancer en octobre 2016 son premier démonstrateur préindustriel de production de biocarburant à partir de microalgues et de CO2 recyclé..

«L'objectif n'est pas d'éliminer tout le CO2, mais de développer une filière de réutilisation des fumées issues des procédés industriels, sans traitement préalable. Une façon d'éviter les étapes onéreuses de purification et de captage», souligne Michaël Parra, le coordinateur du projet pour le port de Marseille-Fos.

Dans cette optique, Vasco2 expérimente la culture de microalgues dans un bassin de 160 m2, dans lequel est injecté un mélange de CO2 et de NOx en provenance du site de Kem-One, un fabriquant de produits chimiques. S'y ajoutent deux bassins de 10 m2, implantées dans des sites voisins, et un bassin de référence piloté par l'Ifremer à Palavas-les-Flots et alimenté par du CO2 pur.

La comparaison des trois installations jusqu'en 2018 conduira à définir quels intrants et quelles concentrations d'algues donnent les meilleurs charges lipidiques dans la biomasse récoltée. La particularité de Vasco2 est de miser sur deux nouvelles technologies. D'une part, le système «tout-en-un» de la start-up Codelp, qui permet la dissolution du CO2 et la récolte en continu grâce à une colonne à dépression. D'autre part, une nouvelle voie de transformation de la biomasse en «biobrut», par liquéfaction hydrothermale mise au point par le CEA.

L'Ademe soutient également le projet Cimentalgue, d'un budget total de 1.5 million d'euros.. «Cimentalgue vise une souche particulière, avec une optimisation très fine des systèmes de culture, afin de produire des molécules chimiques à haute valeur ajoutée, telles que des pigments ou des antioxydants», précise Cristophe Lombard, responsable intégration industrielle d'AlgoSource Technologies, société partenaire du projet. Cimentalgue lance en 2017 l'exploitation d'un démonstrateur sous serre de 500 m2 comprenant des bassins de culture ouverts et clos, ainsi qu'un système innovant de production intensifiée baptisé AlgoFilm. La nouveauté? Récupérer la chaleur fatale de la cimenterie voisine de Calcia à Guerville d'où le CO2 est issu pour assurer le bon développement des cultures ...»- In: Environnement magazine, n°1754, janvier-février 2017.

Lire les actualités de la newsletter de Veille Technologique « DSI» au format PDF. Cliquez ici »

Abonnez-vous !

Abonnez-vous à la newsletter « DSI »