DSI N°781

 Diffusion Sélective de l'Information

Du 15 au 21 avril 2019

         Veille Technologique:

• Eau d’appoint : les systèmes de coupage de l’eau deviennent intelligents

Extraits: «... Le suivi de la composition de l’eau est déterminant dans de nombreux process industriels. La qualité de l’eau nécessite d’être ajustée pour des raisons technique, économique ou sanitaire.

Bürkert propose une solution de mélange de l’eau par régulation proportionnelle, qui implique des qualités d’eau constantes, ou par régulation qualitative, qui permet d’utiliser des qualités d’eau non constantes. Cette méthode nécessite un suivi continu des composants : pH, conductivité, dureté, teneur en sulfate de chlorure, etc. 

Ce système de coupage de l’eau s’applique à diverses applications pour prévenir la corrosion des équipements et les dépôts :

- Techniques de ventilation : mélange de l’eau traitée avec de l’eau non-traitée pour production de l’eau d’appoint en installations d’humidification et de climatisation.
- Tours de refroidissement : coupage de l’eau traitée et non-traitée selon un rapport spécifique pour production de l’eau d’appoint, répondant au cahier des charge de l’installation.
- Eau potable : mélange de l’eau à l’issue du traitement par procédé d’adoucissement, ou par osmose.
La solution de mélange de l’eau intelligent de Bürkert est disponible en version standard adaptable ou sur-mesure ...»- Cliquez ici»

• Ecomesure: Optimisation de la ventilation en fonction de la qualité de l’air extérieur et intérieur 

Extraits:«... La qualité de l’air intérieur est étroitement liée au fonctionnement du système de ventilation et participe directement au confort et à la santé des occupants. Le projet d’Ecomesure est d’optimiser les systèmes de ventilation en fonction de la qualité de l’air intérieur et extérieur pour allier efficacité énergétique et bien-être des occupants. La solution est déjà industrialisée et en phase de déploiement, parfaitement adaptée à ce cas de figure: des stations connectées qui mesurent plusieurs paramètres de la qualité de l’air intérieur et extérieur et qui peuvent moduler le débit du système de ventilation en fonction des pics de pollution. En effet, l’Ecomzen et l’Ecomsmart sont des stations prêtes à l’emploi, ultra simples à utiliser : placées à l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment, elles informent en temps réel toutes les parties prenantes du cycle de vie du bâtiment sur la qualité de l’air. Cette information temps réel se fait grâce à l’envoi des données sur le cloud et leur visualisation sur plateforme web (EcomSaaS): indicateurs pour compréhension simple et rapide des données, et grâce à l’intégration des données de la qualité de l’air sur une autre plateforme ou dans un système GTB global. Utiliser ces données et indicateurs permet de piloter intelligemment les systèmes de ventilation en fonction de la qualité de l’air.                                

L’approche innovante d’Ecomesure pourrait être également adaptée pour contrôler le fonctionnement des systèmes de traitement de l’air afin d’optimiser leur fonctionnement et les dépenses énergétiques associées. Développée par l’équipe R&D en interne, cette technologie est brevetée en Europe et aux Etats-Unis et est déjà au stade de déploiement international. Ce projet bénéficie d’une grande ouverture marché et s’adresse à toutes les parties prenantes du cycle de vie du bâtiment, qu’il s’agisse de bâtiments tertiaires ou résidentiels ...»- In:Environnement Magazine, le 24 septembre 2018.  Cliquez ici »

• Lemon Tri facilite la collecte des déchets /Par Guillaume JOLY. 

Extraits:«... Lemon tri mixe entrepreneuriat social et nouvelles technologies pour créer un service innovant de collecte des déchets.
Lemon Tri est un service de collecte et de mise au recyclage à destination des marchés hors domicile. C’est à dire qu’il s’adresse aux entreprises, campus, gares, aéroports et centres commerciaux par exemple.
Grâce à des machines intelligentes, elle facilite la pratique du tri. À l’image des poubelles connectées, les machines de Lemon Tri reconnaissent les emballages, les trient et les compactent. L’entreprise peut ainsi envoyer au recyclage tous les emballages qui sont consommés en dehors de la maison.
Développer les consignes pour faciliter le recyclage
Recycler 100 % du plastique d’ici à 2025. C’est l’objectif du gouvernement pour la gestion des déchets. En France, 1,4 milliard de canettes et 3 milliards de bouteilles en plastique sont consommées chaque année dans les espaces publics en dehors du domicile. Pour réussir ce pari, il existe aujourd’hui de nombreux modèles. L’un de ceux qui fait le plus parler de lui, c’est le système de consigne. La consigne, c’est le fait d’associer un emballage à une caution (de l’ordre de quelques dizaines des centimes) que le consommateur paye à l’achat et récupère sous forme monétaire ou de bon d’achat lorsqu’il le restitue.
Aujourd’hui, ce sont dix pays européens qui appliquent la consigne, principalement dans les pays nordiques et de l’est de l’Europe. Avec des résultats qui sont intéressants. Non seulement le système est bien perçu par la population, mais il facilite grandement la collecte et donc le recyclage des déchets. En Allemagne, par exemple, le taux de retour dépasse les 80 %, voire 90 % pour les contenants de boissons.
En France, il y a des systèmes de consignes solidaires qui existent grâce à des solutions comme Cycleen et Lemon Tri. Sur un marché du recyclage, qui est en pleine transformation, cette dernière mise notamment sur des causes solidaires pour développer son modèle ...»- In: Les Horizons, le 27 février 2019.  Cliquez ici »

          Lecture Recommandée:

       L’économie circulaire teste sa première norme  

                                                  Par Matthieu Combe. 

Extraits:«... L'Afnor dévoile une première mondiale : la première norme expérimentale consacrée à l'économie circulaire. Elle vise à mieux faire connaître ce modèle économique et à contribuer à son essor pour tous les types d'organisme, quelles que soient leur taille et leur nature.

Depuis peu, l’économie circulaire est dans la bouche du gouvernement et des industriels. L’Afnor avait répondu à l’appel de plus de 50 organisations à la recherche d’une approche concertée. Presque deux ans après, ce travail a donné naissance à la norme Xp X30-901. Elle est désormais à la disposition de tous les acteurs socioéconomiques qui souhaiteraient engager des expérimentations à l’échelle d’une ville, d’une agglomération ou d’une administration et, bien entendu, d’une entreprise. La fin de la période d’essai est fixée au 30 septembre 2021.
Une norme pour parler de la même économie circulaire
Cette norme volontaire invite toute organisation à mettre en place un système de management de projet d’économie circulaire. Pour ce faire, elle croise les trois dimensions du développement durable (environnement, économie, sociétal) avec les sept domaines d’action de l’économie circulaire. Ces derniers couvrent l’approvisionnement durable, l’écoconception, la symbiose industrielle, l’économie de la fonctionnalité, la consommation responsable, l’allongement de la durée d’usage et la gestion efficace des matières ou produits en fin de vie.
À l’image des méthodes éprouvées pour le management de l’énergie et de l’environnement, la norme XP X30-901 définit les termes, principes et pratiques, et énonce des lignes directrices, recommandations et exigences relatives au système de management de projet d’économie circulaire. Les organismes les plus volontaristes pourront solliciter une certification de la part d’un organisme tierce-partie ...»- In:Techniques de l'ingénieur, le 25 octobre 2018. Cliquez ici »

Lire les actualités de la newsletter de Veille Technologique «DSI» au format Pdf. Cliquez ici »

Réalisé par: Lobna ZOUAOUI, Data Engineer, chargée de veille technologique veille@citet.nat.tn

Vérifié par: Noura KHIARI, Chef du Service Documentation, Information, Edition et Marketing- cdi1@citet.nat

Validé par: Faouzi HAMOUDA, Directeur de la Documentation et de l'Information- cdi@citet.nat.tn


Abonnez-vous !

Abonnez-vous à la newsletter "DSI"